Covid Safe Ticket, banque à distance, e-mails… nous sommes tous confrontés à la numérisation du monde qui nous entoure. Tout le monde n’est cependant pas égal face à cette réalité. Pas toujours facile d’appréhender les outils de demain : par crainte, par manque de connaissances ou manque d’accès à ces technologiques… les raisons peuvent êtres nombreuses ! Cela résulte d’une fracture numérique plus ou moins profonde.

Pour ne pas laisser ces personnes de côté – on parle quand même potentiellement de 80.000 Carolos ! -, la Ville de Charleroi lance son premier salon de l’inclusion numérique. Il aura lieu le 9 décembre prochain, de 9h30 à 16h30, à Charleroi Danse.

Au programme : de nombreux stands et plusieurs conférences pour accompagner la population dans la transition numérique globale, accélérée par la crise sanitaire. « Selon le dernier baromètre de la Fondation Roi Baudouin, près de 40 % de la population est en situation de vulnérabilité numérique », confie à La Nouvelle Gazette l’échevin carolorégien du Développement numérique Éric Goffart.

Si l’événement ne devait à la base pas voir le jour avant 2022, « les difficultés d’accès au numérique se sont accentuées en même temps que le basculement numérique a accéléré durant la crise. Ça favorise un décrochage social et on ne pouvait plus attendre. En tant qu’acteur public, qui participe aussi à cette fracture numérique avec le E-guichet par exemple, la Ville se doit d’accompagner ses citoyens. »

Le public cible du salon ? « Les personnes en situation de précarité numérique, peu importe leur âge, ou les associations qui travaillent à les aider, dans tout Charleroi métropole, précise Eric Goffart. On connaît tous quelqu’un qui ne sait pas utiliser une souris d’ordinateur, qui n’ose pas installer une application bancaire, qui n’a pas de smartphone… » Les objectifs sont simples, du moins sur papier : déstresser sur l’utilisation, accompagner, sécuriser les environnements numériques, etc.

Il y aura 6 tables rondes et 3 conférences qui aborderont comment partir à la rencontre des personnes concernées, comment les aider et comment elles peuvent demander de l’aide, comment se former aux métiers du numérique… Le tout en présence d’invités reconnus, de nombreuses associations et même d’artistes comme Mochélan. Entre vingt et trente stands et ateliers seront également tenus toute la journée par Bpost, TechnofuturTIC, ENEO et bien d’autres acteurs de terrain. La Ville et le CPAS proposeront, eux, des aides relatives aux services en ligne : comment remplir sa déclaration fiscale, comment utiliser l’application « Itsme », etc.

Le salon sera entièrement gratuit. L’inscription aux conférences est nécessaire, via Eventbride ou par téléphone au 071/86.10.81 avant le 29 novembre. Le Covid Safe Ticket sera demandé, mais une aide préalable pourrait être mise en place pour l’installer d’ici là. Plus d’infos sur www.charleroi.be.